Agenda 2021 : ma question orale au maire (14 décembre)

« J’avais déjà pu noter dans le passé le peu d’intérêt que le duo à la tête de l’exécutif municipal portait au respect de la vie privée des élus de la commune.

La publication récente de l’agenda 2021 de la ville, a confirmé qu’il s’agissait d’un sujet dont vous semblez fort éloigné. 

En effet que penser d’une publication distribuée, je suppose à l’ensemble de la population puisque je ne connais pas le nombre d’exemplaires imprimés, où figure les données personnelles des élus – y compris leur téléphone portable qu’il soit personnel ou professionnel d’ailleurs – sans que leur consentement écrit ait été recueilli en amont.

J’aurais pu croire que c’était une nouvelle fois une « histoire personnelle » mais malheureusement j’ai appris par plusieurs élus de la majorité qu’aucun d’entre eux n’avaient été sollicités pour donner son accord. Ayant des contacts moins étroits bien que cordiaux avec eux, je reconnais ne pas savoir si nos collègues de Lorette Citoyenne ont eu plus d’égards. 

Quoiqu’il en soit en procédant ainsi vous piétinez à la fois, le code civil qui indique dans son article 9 que « chacun a droit au respect de sa vie privée », le règlement général sur la protection des données (RGPD) entré en vigueur en Mai 2018 et avec un peu d’avance le futur article 18 de la loi de sécurité globale qui prévoit un « nouveau délit de mise en danger de la vie d’autrui par diffusion d’informations relatives à la vie privée, familiale ou professionnelle d’une personne permettant de l’identifier ou de la localiser ».
Car oui il s’agit aussi d’une histoire de sécurité. Mon engagement personnel ne doit pas impacter ma famille. Mon engagement politique ne doit pas impacter ma vie professionnelle. 
Pourtant depuis la publication de mes coordonnées téléphoniques dans votre agenda, j’ai reçu plusieurs appels, parfois masqués, souvent tardifs…et peu importe qu’ils soient bienveillants ou non. Ce n’est pas acceptable et cela est de votre responsabilite.

J’ai une adresse postale, celle de la mairie que la Préfecture utilise d’ailleurs lorsqu’elle souhaite entrer en contact avec moi. J’ai également mon blog libresdagir.fr que les habitants sont nombreux à consulter avec deja près de 4000 visiteurs et plus de 150 messages reçus en six mois.

Rien, ni personne ne peut justifier cette divulgation de coordonnées personnelles qui sont interdites sans avoir obtenu le consentement mais surtout bien inutiles sauf peut être lorsque l’on cherche à porter préjudice à quelqu’un.

Aujourd’hui en tant que Maire, directeur de la publication de cet agenda mais également chargé de la gestion globale de l’application de la RGPD c’est votre responsabilité qui est engagée.

En l’espèce ma question est la suivante :
Que comptez vous faire pour protéger, au sens premier du terme, les élus qui, par la divulgation de telles informations pourraient faire face à des menaces, intimidations, harcèlements…mais également afin de protéger dans le futur les données personnelles de l’ensemble des membres du conseil municipal et plus globalement celles de l’ensemble de nos concitoyens (désignation d’un délégué à la protection des données par exemple ) ? »

2 commentaires sur « Agenda 2021 : ma question orale au maire (14 décembre) »

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :